Samuel, publié le 21/10/2016

Dès demain, le samedi 22 et ce jusqu’au 30 octobre, Biarritz accueillera les championnats de France de surf. 53ème édition, l’événement rassemblera les meilleurs Français pour un spectacle de très haut niveau ! À l’aube de la compétition, retour sur le programme et sur les campagnes de crowdfunding surf que Fosburit a pu financer !

Quelques infos pratiques

Du haut niveau

Ayant lieu chaque année lors des vacances de la Toussaint, le championnat de France de surf permettent aux surfeurs français sélectionnés selon leur classement national de s’affronter pendant quelques jours au gré des vagues. 

Cette année les organisateurs promettent «une édition très relevée» du fait de la présence de grands champions, comme Joan Duru, Maud Le Car ou encore Amaury Laverne. De manière globale, tous les meilleurs français ont répondu présents et on s’attend à une édition surprenante. 

La compétition

Plus de 500 compétiteurs se jetteront à l’eau pour aller décrocher les 34 titres nationaux mis en jeu à l’occasion. Ces titres seront répartis dans les 9 disciplines suivantes : surf, longboard, bodyboard, bodysurf, stand up paddle, kneeboard, tandem, skimboard et handisurf.

crowdfunding-surf 

Les spots

Les belles vagues et le temps estival devraient être au rendez-vous pour les premiers jours. Les championnats se partageront sur 4 spots à savoir : La Grande Plage qui sera le spot principal où se trouvera le «village» de la compétition, la Côte des Basques, la Milady et enfin le Miramar. Chaque plage offrira un terrain de jeu différent pour les compétiteurs et ainsi un spectacle varié pour les curieux !

 

crowdfunding-surf

 

Le programme

Un programme chargé s’étalera sur 10 jours. Le programme du week-end : 

Samedi 22 octobre

Surf Open

Longboard Open

Longboard dames

Stand Up Paddle Open

Stand Up Paddle dames

Skimboard

Kneeboard

Surf Tandem

Pour consulter le programme des jours suivants, c’est par ici !

Fosburit surfe sur la vague crowdfunding sportif !

Avec 151 projets financés dans la discipline Eau / Mer, Fosburit a pu accompagner un ensemble de projets surf vers le succès. Financer un voyage, une compétition ou du matériel, tour d’horizon de la communauté surf Fosburit !

Coline Menard en Chine 

Jeune surfeuse de 26 ans, Coline Menard sollicita le crowdfunding sportif pour se rendre en Chine afin de participer au championnat du Monde de longboard qui se déroulait en Chine. Afin de réaliser ses rêves de podiums, la présence de son coach lui était chère ! Pour prendre en charge une partie de son budget, la Rochelaise a pu compter sur le soutien de 58 personnes pour l’accompagner dans ses rêves.

 crowdfunding-surf

Surf Solidaire

La campagne Mi-Ma 2015, autrement dit Mission Madagascar 2015, fut lancée par l’association Surf4Smile. Leur objectif ? Acheminer divers matériels de surf, bodyboard, standup paddle, et compétences afin de créer des associations de surfers à Mahanbo à Madagascar ! Parallèlement, ils ont pu améliorer le quotidien des foyers malgaches en mettant en place des actions médicales et paramédicales. Cette campagne de crowdfunding fut une réussite puisqu’ils récoltèrent 8545€ financés par 102 supporters !

Handi Surf

Lors de la coupe du monde Handi Surf, c’est l’Association Nationale Handisurf qui fit appel au crowdfunding et à Fosburit ! Se tenant à la Jolla Shores en Californie, les besoins en logistique de l’association pour se rendre avec ses 6 athlètes sélectionnés étaient relativement colossaux !  Les 6 surfeurs, chacun avec une histoire forte ont pu grâce à leurs supporters (118) partir en Californie et représenter la France dans cette pratique en devenir.

crowdfunding-surf

 

Surf Tandem

Rico et Sarah, champions du Monde de surf tandem en 2013 souhaitaient remettre leur titre en jeu pour l’édition 2015 qui se déroulait à Hawaï. Manquant de sponsors à cette époque, le duo s’est tourné vers le crowfunding afin de financer leur aventure.

 Découvrez les autres campagnes crowdfunding surf :

Branquinho en France

Invitation à Pipeline 

Lancez-vous !

 

 

Samuel, publié le 21/10/2016