Samuel, publié le 30/06/2016

  • Dans le cadre de notre partenariat On a tous un côté foot avec le Crédit Agricole, chaque mois, quatre projets de « crowdfunding football » sont sélectionnés pour concourir et devenir le coup de coeur du mois. À la clé ? La possibilité pour l’un des quatre projets d’obtenir jusqu’à 1000€ de financement par le Crédit Agricole. Ce mois-ci, c’est l’ASM Football Féminin avec leur projet “Soutenez la montée en DH de l’AS Monaco Football Féminin” qui est à l’honneur. Échange avec Thomas Martini, responsable des opérations à l’ASM FF, en charge de la campagne de crowdfunding.

Pouvez-vous nous présenter l’ASM Football Féminin ? Quels sont ces objectifs pour la saison prochaine ?

Le club de l’ASM Football Féminin existe depuis déjà 40 ans et a connu le meilleur niveau dans les années 80 en remportant 3 fois le championnat D1 dans les catégories jeunes. Cela fait une petite dizaine d’année que le club stagne au niveau District/DH, nous avons donc voulu partir sur un nouveau projet depuis deux ans en développant la structure notamment avec de nouvelles actions de communication. Une des solutions que nous avons envisagé était de lancer une campagne de crowdfunding.

Nous montons en DH (3ème division) pour la saison 2016/2017. Actuellement en pleine période de recrutement, nous essayons d’avoir un groupe compétitif pour l’année prochaine. Si l’on peut viser la montée en D2, on le tentera directement l’année prochaine, mais plus concrètement, nous aimerions atteindre le niveau national (D1/D2) d’ici 2 ou 3 ans.

Nouvelle-bannier-CA-1-2-2

Est ce que la notoriété du club professionnel masculin ne vous aide-t-elle pas à vous développer ? 

Contrairement aux sections féminines du PSG ou de l’OL, il faut savoir que nous sommes une association sportive complètement différente de la section professionnelle masculine. Nous avons néanmoins une certaine relation avec eux, ils nous ont notamment aidé sur la campagne de crowdfunding en nous permettant de fournir des contreparties telles que des places VIP, des maillots de l’ASM. À côté de ça, nous les rencontrons une à deux fois par an, pour leur montrer le projet de l’association et ce que l’on fait.

Dans un sens l’image de l’ASM, malgré le fait que nous soyons deux entités à part, nous permet d’être attractif. Nous avons pu voir sur la campagne de crowdfunding que certains supporters de Monaco étaient assez réceptifs. À l’inverse certaines personnes se demandent pourquoi nous lançons une campagne de crowdfunding étant donné qu’il y a beaucoup d’argent à Monaco. C’est à double tranchant, cela peut être positif ou négatif.

Avec 294 votes lors du coup de coeur Crédit Agricole et déjà 52% de l’objectif de la campagne de crowdfunding atteint, quels sont les liens que vous entretenez avec vos communautés ?

Nos sponsors nous ont bien aidé sur la campagne de crowdfunding avec notamment SMS Factor ou encore les groupes de supporters de l’ASM qui ont relayé le concours. Pour le futur, on sait que l’on peut compter sur les entreprises qui nous suivent sur la campagne. Nous sommes également en constante augmentation d’abonnés sur nos réseaux sociaux, ce qui montre l’intérêt que portent nos communautés envers notre association. Ce projet de crowdfunding sur Fosburit nous permet de se tester en terme de diffusion, de communication et d’impact, mais aussi de diversifier la manière de développer notre structure, donc cela est une très bonne chose. 

Qu’allez vous faire de la dotation supplémentaire que le Crédit Agricole vous accorde ? 

Nous n’avons pas encore statué sur ce point là mais cela va énormément nous aider pour la structuration du club pour la saison prochaine. Durant les barrages, nous avons fait appel à une startup Monégasque qui travaille dans la préparation physique, cet apport supplémentaire nous permettra d’englober ce pôle là dans nos frais, chose que l’on n’aurait peut être pas pu faire si nous n’avions pas lancé notre campagne ! 

Pour consulter la campagne en cours, c’est par ici :

bit.ly/ASMFéminin

Samuel, publié le 30/06/2016