Samuel, publié le 07/09/2016

Début mai, les membres des Jeux Bretons de Cassons concluaient leur campagne de crowdfunding avec succès ! Projet pour le moins insolite, ces passionnées pratiquent le tir à la corde ! Dans le but de financer une partie de leur voyage pour se rendre aux championnats du monde à Malmö, les Bretons ont fait appel au financement participatif. Fraichement arrivés en Suède, la compétition débute demain ! Retour sur la campagne et leur projet !

Pouvez vous nous parler de l’association des Jeux Bretons ?

C’est une association de sport traditionnel bretons où nous pratiquons des sports de force et athlétique. Une fois par an, nous effectuons des championnats départementaux, mais aussi des démonstrations autour des communes de Nantes. 

En tant que sport minoritaire, quel est le rôle de la Fédération Nationale des Sports Athlétiques Bretons dans le développement du tir à la corde ?

Nous sommes historiquement adhérent de la fédération des sports athlétiques bretons qui nous a aidé financièrement sur le projet, mais pour pouvoir participer à cette compétition internationale il a fallu adhérer à une autre fédération représentative de la France au niveau international qui s’est développé en 2015. 

Crowdfunding

 

Quel a été votre parcours sportif pour atteindre les championnats du Monde à Malmö ?

Il n’y en a pas eu ! (rires) Il y a deux compétitions au niveau international, sur tapis et en extérieur sur herbe. Il n’y avait aucune équipe qui représentait la France, nous avons eu écho de la fédération internationale et de l’événement à Malmö, puis nous avons simplement postulé pour participer à celui-ci. L’adhésion à la jeune fédération française qui faisait le lien à l’international était notre ticket d’entrée mais il n’y a pas eu de sélection sportive.

Crowdfunding Jeux Bretons

 

C’est la première fois que la France sera en lice dans ce type d’événement. Qu’est ce que cela représente pour vous ?

Nous sommes très très fier ! Nous savons qu’il existe des pratiquants partout en France même si cela reste encore rural. Nous espérons faire parler de ce sport pour que la discipline se structure au niveau national.

161 supporters, c’est un belle communauté que vous avez autour de vous ! Quels liens entretenez-vous avec eux ?

Nous sommes relativement proches de notre communauté puisqu’il s’agit d’amis, de familles, de collègues de travail. Nous avons aussi pu toucher des gens extérieurs par le biais de retombées presses ou par nos démonstrations.

Qu’est ce qui vous a poussé à faire appel au crowdfunding ?

Nous avions eu écho de l’existence de plateforme spécialisées dans le sport, et que ce système de financement faisait ses preuves, donc nous nous sommes lancés. Et cela a bien marché, nous sommes très content ! 

Crowdfunding

 

Une fois les fonds récoltés, comment se matérialise la préparation à un tel événement ?

Nous nous entrainons tous les jeudis tout au long de l’année et nous avons ajouté un entrainement supplémentaire par semaine pour se préparer au mieux. Nous avons aussi planifié le voyage, l’hôtellerie, les équipements. Nous avons aussi un kiné qui nous accompagne. Nous avons tout géré de A à Z.

Samuel, publié le 07/09/2016